Projet ULIS : Bienvenue

PROJET PEDAGOGIQUE DE L’U.L.I.S.

Table des matières

I. L’Ulis, un dispositif dynamique pour la construction du parcours de l’élève handicapé ................... 3

II. Organisation pédagogique.......................................................................................................... 5

A. Un projet de dispositif qui concerne l’ensemble de l’équipe éducative...................................... 5

B. Composition de l’équipe ....................................................................................................... 5

C. Local et équipement .............................................................................................................. 6

 

III. Projet de fonctionnement du dispositif pour l’année 2012-2013.................................................... 7

A. Les élèves du dispositif ULIS................................................................................................. 7

B. L’encadrement:...................................................................................................................... 7

a. Horaires de fonctionnement ................................................................................................... 8

b. Objectifs pédagogiques généraux du dispositif ...................................................................... 8

c. Caractérisation du profil du groupe d’élèves............................................................................ 9

d. Caractérisation des axes de travail prioritaires......................................................................... 9

 

IV. Corégulation du projet de dispositif ......................................................................................... 11

A. Entre l’établissement, les familles et les élèves ..................................................................... 11

B. Entre le dispositif et la direction du collège .......................................................................... 11

C. Entre l’enseignant coordonnateur et les autres enseignants du collège ................................... 12

D. Entre l’enseignant coordonnateur et l’AVSco. ....................................................................... 12

E. Entre l’enseignant coordonnateur et la Vie scolaire ................................................................ 12

 

V. Projets du dispositif et annexes................................................................................................ 13


I. L’Ulis, un dispositif dynamique pour la construction du parcours de l’élève handicapé

A. Les acteurs du projet (sans ordre particulier)

1. Le jeune et sa famille sont les premiers acteurs de tout projet les concernant

2. Les intervenants extérieurs représentés par l’IEM DABBADIE

3. Tous les personnels de l’établissement scolaire (Principal et principal adjoint, enseignants, AVS, service d’intendance, service d’entretien, service de restauration…)

4. Les structures administratives (relations entre la famille et l’établissement)

5. L’enseignant référent de la circonscription

6. Le médecin scolaire

7. le Conseil Général du Nord, collectivité de rattachement

 

B. Le cadre réglementaire

a. Lois et circulaires

- La loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

- La circulaire n° 2001-035 du 21/02/2001 : scolarisation des élèves handicapés dans les établissements du 2nd degré et développement des unités pédagogiques d’intégration (UPI).

Circulaire n°95-125 du 17 mai 1995 qui souligne la nécessité de favoriser l’intégration scolaire des jeunes quelque soit la nature de leur handicap.

- Circulaire n° 2010-088 du 18-6-2010 Dispositif collectif au sein d'un établissement du second degré ULIS

(http://www.education.gouv.fr/cid52478/mene1015813c.html)

- Circulaire n°2006-126 du 17 août 2006 Mise en oeuvre et au suivi du projet personnalisé de scolarisation

 

En résumé, le dispositif vise à la préparation, dans le cadre d’une scolarité en milieu ordinaire (Collège d’enseignement général) à l’insertion sociale et à l’orientation pour des jeunes présentant des troubles des fonctions motrices, avec des besoins éducatifs particuliers.

Comme le précise la circulaire du 18 juin 2010, l’Ulis est un dispositif régit par le règlement  du collège, qui ne  crée pas « un univers parallèle », et qui permet aux élèves qui y sont inscrit d’accéder plus facilement aux dispositifs déjà existants dans le droit commun. Le rôle de l’Ulis est d’apporter un étayage supplémentaire afin que les élèves aient toutes les chances de réussir dans leur projet :

b. La référence au socle commun de connaissances et de compétences

Le socle commun est un des référentiels auxquels sont soumis les élèves d’Ulis comme tous les élèves de France.

« À l’instar des autres élèves, les élèves scolarisés en ULIS de collège sont détenteurs d’un livret personnalisé de compétences (LPC.) dans lequel sont mentionnées les compétences du « socle commun de connaissances et de compétences », validées tout au long de leur parcours. » Circ. n° 2010-088 du 18 juin2010.

Le LPC est un outil très important pour diverses raisons :

- il permet à l’ensemble des élèves de plus facilement se situer dans leur parcours de formation en leur permettant de mieux percevoir et comprendre les compétences qu’ils ont acquis, celles qu’ils travaillent actuellement et celles qui ne sont pas encore à leur portée.

- il permet à un élève d’Ulis de se sentir encore plus inclus et de ne plus avoir à se demander s’il est réellement un élève comme les autres.

- C’est à l’ensemble de l’équipe enseignante du collège, et plus seulement à l’enseignant coordonnateur, de valider les compétences acquises. Tous les professeurs peuvent également mieux se rendre compte des besoins mais aussi des avancées de chaque élève et notamment des élèves de l’Ulis

c. DNB. et CFG

Les élèves d’Ulis peuvent passer le diplôme national du brevet ou le certificat de formation générale (CFG.).

 « Pour les élèves d’Ulis dont le PPS ne prévoit pas l’accès au diplôme national du brevet, la passation du certificat de formation générale (CFG.) est proposée dans les conditions prévues par les articles D 332-23 et suivants du code de l’éducation. » Circ. n° 2010-088 du 18 juin2010.

La précision importante à apporter c’est que, si rien n’est notifié dans les PPS des élèves, ils doivent passer le diplôme national du brevet. Il est donc important de notifier, lors des ESS, s’il est préférable ou non que l’élève passe le certificat de formation générale et ce, dès la classe de 4ème.

« Plus encore que pour les autres élèves, pour les élèves d’Ulis, la réussite des phases d’orientation doit donner lieu à une préparation spécifique, détaillée dans un volet dédié à l’orientation au sein du PPS. Ce volet, dénommé projet personnalisé d’orientation (PPO) intégré au PPS, mobilise l’élève et sa famille, les établissements d’origine et d’accueil et les autorités académiques, au titre des procédures d’orientation et d’affectation qu’elles mettent en place. »

A partir de la 4ème, les élèves peuvent aller en stage de découverte des métiers afin de préciser leur projet professionnel.

« Les activités proposées à tous les élèves dans le cadre du parcours de découverte des métiers et des formations, dès la classe de cinquième, doivent être ajustées aux besoins spécifiques des élèves de l’Ulis. » Circ. n° 2010-088 du 18 juin 2010.

 

II. Organisation pédagogique

A. Un projet de dispositif qui concerne l’ensemble de l’équipe éducative

L’équipe éducative dans son ensemble contribue à développer les apprentissages sociaux, acceptation des règles de vie de la communauté scolaire et amélioration des capacités de communication ainsi, bien évidemment, que des connaissances et compétences scolaires.

«  L’existence d’une Ulis dans un établissement nécessite :

un projet de l’Ulis, partie intégrante du (ou des) projet(s) d’établissement : le projet de l’Ulis permet d’articuler les PPS des élèves concernés entre eux et avec le projet d’établissement. Ce projet concerne et implique tous les professionnels de l’établissement ; il répond aux mêmes exigences d’évaluation que le projet d’établissement. Les élèves de l’Ulis participent aux activités organisées pour tous les élèves dans le cadre du projet d’établissement ;

B. Composition de l’équipe – Les profils des postes sont définis en annexe

Enseignant spécialisé sur le dispositif :

Professeur des écoles en formation CAPA-SH option C (troubles des fonctions motrices)

Coordonnateurs handicap du collège :

Deux professeurs du second degré 1 CA-SH option C (troubles des fonctions motrices)

Assistant de Vie Scolaire :

Un auxiliaire de vie collective (AVSco.) est rattachée à l’Ulis à temps partiel (21heures)

Il intervient  dans l’ULIS sous la conduite et la responsabilité de l’enseignant. Il s’agit de l’animation

d’activités de groupes pendant un temps déterminé dans le cadre d’une organisation pédagogique

différenciée. Ponctuellement, l’AVSco pourra travailler avec un enfant pris individuellement pour une

action d’étayage définie par l’enseignant. 7 missions spécifiques définissent le profil de ce poste

 

1 Surveillance, régulation, sécurisation :

2 Encadrement matériel des élèves :

3 Entraînement de savoir-faire particuliers : 

4 Etayage, reformulation, assistance méthodologique :

5 Aide à la verbalisation, la communication :

6 Aide à l’utilisation des TICE (logiciels, traitement de texte, internet…)

7 Participation à la vie du dispositif

 

De plus, En cas d’absence de l’enseignant, l’AVSco participe à la répartition des élèves dans les classes de référence selon les modalités prévues à cet effet. L’AVSco peut surveiller le groupe classe sous la responsabilité d’un enseignant de l’établissement et dans la mesure où aucune scolarisation en milieu ordinaire n’a pas lieu.

La majorité des élèves bénéficient de plus d’un AVSI à temps complet ou non. L’enseignant de l’ULIS pourra définir des missions scolaires particulières liées à la mise en œuvre du PPS des élèves et piloter ainsi l’engagement professionnel des AVSI auprès de l’élève.

L’accompagnement éducatif et thérapeutique :

  • IEM DABBADIE
  • Structures de soins et de suivis individualisées

Afin de répondre aux besoins spécifiques liés au handicap des élèves, il leur est proposé un accompagnement à la fois thérapeutique et éducatif qui est assuré par l’IEM Dabbadie pour ceux qui en relèvent:

- au plan thérapeutique : des actions de rééducation : orthophonie, kinésithérapie, ergothérapie.

- au plan éducatif : le personnel de l’IEM  assure un suivi éducatif des élèves : en matière d’accès à l’autonomie (dans les déplacements,…), dans l’accompagnement lors des stages (aide à la recherche, préparation, présence,…), par une prise en charge adaptée en réponse à des problèmes individuels momentanés…

Les interventions se font en partie à l’intérieur de l’établissement. Les jeunes sont alors pris en charge sur le temps d’allègement de cours.

Une réunion de présentation est organisée au début de l’année, d’autres sont prévues afin d’échanger des informations à propos des jeunes, de leurs progrès, de leurs difficultés…

Un casier est disponible en salle des professeurs afin de pouvoir communiquer plus facilement.

Proposition d’actions collectives en classes ULIS voire en classe ordinaire

C. Local et équipement

La salle 60

La salle de l’ULIS est située au coeur de l’établissement, en salle 60. C’est une ancienne salle de cours, intégrée au collège.

Equipée de deux ordinateurs, d’une liaison internet, d’une imprimante, elle permet aux différents acteurs d’y travailler. Elle permet aussi d’organiser les rencontres avec les parents ou toute autre personne désirant des informations sur le dispositif.

Elle est donc en plein cœur de la vie quotidienne du collège.

Accessible, cette salle est spacieuse, ce qui permet aux élèves de s’y sentir à l’aise. Cela facilite grandement la mise en place de groupes de travail plus sereins.

L’espace informatique permet aux élèves qui le souhaitent ou à ceux qui en ont besoin de venir travailler sur des ordinateurs munis de logiciels adaptés (Freemind, Dspeech, Tiptop…).

Cet espace est aussi utile lorsque des élèves ont à passer des évaluations données par les enseignants de leur classe de référence et que celles-ci nécessitent un temps supplémentaire.

L’organisation de cette salle doit refléter le fonctionnement de l’ULIS avec des endroits de références pour les outils méthodologiques, pour les scolarisations dans les classes de référence, pour l’affichage des progressions de chaque élève ainsi que des affichages reflétant les apprentissages en cours d’acquisition, ce qui permet aux élèves d’anticiper sur le déroulement de la journée, d’organiser leur matériel et de se remettre en mémoire le travail effectué tout au long de cette même journée.

 

III. Projet de fonctionnement du dispositif pour l’année 2012-2013

A. Les élèves du dispositif ULIS rentrée 2012

Les élèves du dispositif sont au nombre de 16 : 9 filles et 7 garçons :

  • 3 élèves entament leur 3ème.
  • 5 élèves entament leur 4ème.
  • 4 élèves entament leur 5ème.
  • 4 élèves entament leur première année au collège et donc en ULIS.

L’âge des élèves varie entre 11 ans et 15 ans.

Ils présentent des troubles des fonctions motrices ainsi que des BEP, reconnus par la MDPH.

Les jeunes présentent différentes formes de handicap mais peuvent, par le biais d’adaptations et d’aides individuelles ou collectives, progresser dans leurs apprentissages.

Ils sont reconnus comme étant aptes à assumer les contraintes et les exigences de l’établissement scolaire qui les accueille (horaires, règlement). De plus, ils ont acquis une capacité de communication compatible avec des enseignements scolaires, des situations de vie et d’éducation collective.

 

Définition du projet individualisé

L'accueil dans une ULIS se fait sur la base d'un projet individualisé d'intégration.

Ce projet est élaboré à partir de l'identification des besoins et des potentialités de l'élève. Il définit des objectifs adaptés, prévoit les intégrations en classe ordinaire et la mise en oeuvre des actions spécifiques nécessaires et précise les conditions pour une évaluation régulière des actions engagées.

Chaque projet individualisé est élaboré, sous la responsabilité du chef d'établissement d'accueil et, le cas échéant, du responsable du service qui assure l'accompagnement éducatif, rééducatif ou thérapeutique, dans un cadre qui associe:

- l'élève et ses parents

- l'enseignant chargé de la coordination de l'ULIS

- l’enseignant spécialisé (troubles moteurs option C)

- les enseignants intervenant auprès des élèves

- les personnels de l'établissement ou du service spécialisé chargé de l'accompagnement (ou les personnels médicaux ou paramédicaux exerçant en libéral)

- le médecin de l'éducation nationale chargé d'assurer, en liaison avec l'infirmière, le suivi médical dans l'établissement, en collaboration étroite avec les services ou professionnels extérieurs chargés des rééducations ou des soins

- le conseiller d'orientation - psychologue qui participe à la construction de son projet de formation scolaire ou professionnelle

- la MDPH qui s'assure de la révision périodique du projet au vu des bilans qui lui sont transmis par l’intermédiaire de l’enseignant référent.

B. L’encadrement :

Stanislas MALEC, professeur des écoles spécialisé, CAPA-SH. option C : enseignant coordonnateur de l’ULIS.

Rezika: Auxiliaire de vie scolaire collective (AVSco) à 50% au sein de l’ULIS.

a. Horaires de fonctionnement

Horaires de l’enseignant coordonnateur : L’enseignant de l’ULIS effectue 21 heures de présence élèves au sein du dispositif. Il a 2 heures hebdomadaires supplémentaires de coordination/synthèse qui se déroulent ainsi :

1heure ou 2 heures hebdomadaires :

- Co régulation des scolarisations avec l’équipe enseignante du collège.

- rédaction des bilans périodiques concernant la progression et l’évolution des élèves.

- travail sur les erreurs des élèves afin de comprendre leur démarche et de mettre en place les médiations et remédiations nécessaires.

1 heure toutes les deux semaines : échange entre l’enseignant coordonnateur et l’AVSco. :

- concertation sur le mode de gestion de la vie de classe.

- Co régulation des scolarisations dans les classes de référence.

- échanges au sujet de l’évolution des élèves.

1 heure toutes les trois semaines : échange entre l’enseignant coordonnateur, l’équipe de direction, l’enseignante référente et les coordinateurs.

Horaires des élèves de l’ULIS :

Etant répartis dans différentes classes de référence et sur les quatre niveaux du collège, le nombre d’heures de cours des élèves varie tout comme peut varier le nombre d’heures de tous élève au collège.

L’emploi du temps de l’Ulis est calqué sur celui du collège et il tient compte des emplois du temps des classes de référence. Il doit également permettre aux élèves du dispositif de profiter des clubs ou ateliers éventuellement proposés au sein de l’établissement.

Il est souhaitable que les journées de cours ne soient pas trop lourdes afin que les élèves puissent profiter au maximum des apprentissages.

Lorsque les élèves sont présents dans le dispositif, ils peuvent, si besoin, disposer de temps « libres » durant lesquels ils ont la possibilité de lire un livre ou un magazine de leur choix, participer à des jeux de réflexion, d’entraide, d’imagination,…, s’adonner à l’écriture de textes libres ou encore de compositions plastiques libres.

C Objectifs pédagogiques généraux du dispositif

Les objectifs pédagogiques relèvent des référentiels nationaux :

Le référentiel qui est privilégié est le socle commun de connaissances et de compétences (les 3 paliers) en tenant compte des aménagements éventuels et des objectifs personnalisés présents dans le PPS de chaque élève.

Afin que les élèves de l’Ulis acquièrent le plus possibles de compétences relevant de ceux-ci, l’établissement d’un profil scolaire, moteur et cognitif général est primordial. Grâce à ce profil, non exhaustif, nous pouvons déterminer des axes de travail prioritaires ainsi que les moyens et démarches à mettre en œuvres pour permettre la progression de chacun.

Caractérisation du profil du groupe d’élèves

La plupart des élèves scolarisés en ULIS présentent un style marqué par des troubles associés aux troubles de la fonction motrice:

  • un temps de concentration limité ;
  • une attention fugitive ;
  • une fatigabilité importante ;
  • un rythme mal adapté (trop rapide ou trop lent) ;
  • peu de transposition des acquis ;
  • des difficultés à prendre la parole ;
  • des difficultés de compréhension ;
  • des difficultés de raisonnement et de logique ;
  • des difficultés pour anticiper et planifier ;
  • des difficultés pour dépasser leurs représentations (difficulté à inhiber) ;
  • un manque de vocabulaire (actif et passif).
  • un sentiment d'échec important ;
  • des difficultés de mémorisation ;

POINTS D’APPUI FAVORABLES

  • Un désir de faire comme tous les autres collégiens ;
  •  Une bonne adaptation au rythme et à l’environnement du collège ;
  •  Un réel sentiment d’appartenance à leur classe de référence ;
  •  Une bonne entente au sein du dispositif ;
  •  L’envie de bien faire et de progresser ;
  •  Une expression (dans le dispositif) relativement libre ;
  •  Un désir de se tourner vers les moyens d’expression (théâtre, arts visuels,…) ;
  •  Une réelle implication dans les disciplines dans lesquelles ils sont scolarisés dans leur classe de référence.

 

Caractérisation des axes de travail prioritaires

Rendre l’élève acteur de ses apprentissages

Conscientisation du contrat didactique

 Critères de réalisation (les étapes).

 Critères de réussite.

OBJECTIFS

            Accroissement de l’autonomie.

            Développement de l’esprit critique et des capacités de réflexion.

            Utilisation réfléchie des outils d’étayage (« individu plus »).

            Utilisation des erreurs pour progresser.

            Améliorer les capacités mnésiques.

            Développer l’expression orale et la lecture à voix haute.

 

MOYENS

Plans de travail personnalisés en autonomie

 Autonomie dans l’ordre de réalisation du plan.

 Fiches autocorrectives.

 Reprise des leçons, outils méthodologiques et traces écrites en vue de progresser.

 Visualisation de l’état initial et de l’état final des compétences.

 

Entraide et conflit sociocognitif

 Système de tutorat et de personnes ressource.

 Travail de groupe pour résoudre des situations problèmes.

 

Pédagogie de projet

 Conscientisation du (des) but(s) à atteindre.

 Anticipation et planification des étapes du projet.

 Phases de régulation.

 Visualisation de la progression.

 

Métacognition

 Réflexion et retour sur les démarches de chacun.

 Choix de démarches susceptibles d’être plus appropriées.

 Construction d’outils d’aide à la réflexion (schéma heuristique, PEI…)

 

Cahier d’essais et erreurs

 Visibilité des démarches utilisées sans peur du regard évaluateur.

 Reprise, sans « risque » du travail déjà effectué.

 

« Nourrissage culturel et discussions à visée philosophique»

 

 Lectures de textes fondateurs (et bien d’autres encore).

 Discussions et débats pour travailler la compréhension et le développement des capacités imageantes, de la réflexion,….

 Productions d’écrits à partir des réflexions dégagées.

 

Projets connexes :

Théâtre de marionnettes

 Travail sur la lecture à voix haute.

 Travail sur la compréhension de textes longs.

 Travail sur les capacités mnésiques.

 Devenir plus à l’aise à l’oral

 

Bulletin météo

 Productions d’écrits destinées à de « vrais » lecteurs.

 B2i.

 Travail de réflexion et développement de l’esprit critique.

 

IV. Régulation du projet de dispositif

Tous les ans, le projet de l’ULIS est évalué et ajusté. Les objectifs généraux et particuliers sont rediscutés en tenant compte de l’avis et des points de vue de tous les acteurs de la vie du collège.

Cette co régulation est l’un des temps forts qui contribue au bon fonctionnement du dispositif.

  1. Entre l’établissement, les familles et les élèves

Le temps fort de l’échange avec les familles est l’ESS dans laquelle sont conviés toute personne étant appelé à travailler avec l’élève : parents, élève, enseignant référent de la scolarité, enseignant coordonnateur, AVSco, professeurs, principal, CPE, CMP, SESSAD… Leur fréquence est généralement de une par an. C’est un temps fort qui permet de réguler le projet personnalisé de chaque élève en confrontant les différents points de vue.

Le second temps important du dispositif est le conseil de classe trimestriel.

Le troisième temps est le temps des réunions entre les parents, l’élève, l’AVSco, l’enseignant coordonnateur et d’autres personnes concernées par l’élève (CPE, enseignants, direction, services de soin,…).

       

  1. Entre le dispositif et la direction du collège

Le suivi des élèves du dispositif ULIS est assuré par le principal du collège qui assiste (physiquement lorsque cela est possible ou par délégation) aux ESS ainsi qu’aux conseils de classe. Il est l’interlocuteur privilégié pour la gestion quotidienne du dispositif au sein de l’établissement.

« Celui-ci organise également autour du coordonnateur les réunions portant sur le fonctionnement de l’Ulis. » Ces réunions ont pour but de réguler le dispositif et permettent à toutes les personnes du collège concernées par les élèves de l’ULIS de prendre une place à part entière dans le projet global de fonctionnement.

      C. Entre l’enseignant coordonnateur et les autres enseignants du collège

Une heure de coordination/synthèse hebdomadaire est attribuée, dans l’emploi du temps de l’enseignant de l’ULIS, à la construction, à la régulation et à l’évaluation des scolarisations individuelles ou collectives des élèves de l’ULIS. Ces réunions de durée variable sont l’occasion de présenter les profils d’élèves, de définir le niveau de compétences visé dans une matière, d’imaginer les adaptations pédagogiques et matérielles à mettre en place.

     D Entre l’enseignant coordonnateur et les AVS

Une seconde heure de coordination/synthèse toutes les deux semaines est prévu à l’emploi du temps afin de permettre à l’enseignant spécialisé l’AVSI et l’AVSco de se concerter sur les modes de gestion de vie de classe et les attitudes à adopter en situation de scolarisations individuelles.

     E. Entre l’enseignant coordonnateur et la Vie scolaire

Un contact régulier est à privilégier entre les membres de la Vie scolaire (CPE, assistantes d’éducation, médiatrices, assistantes pédagogiques).

La note de vie scolaire, déterminée chaque trimestre entre la CPE et l’enseignant coordonnateur en tenant compte des avis des enseignants concernés par les élèves d’ULIS, est un moyen favorisant la corégulation des projets personnalisés ainsi que du projet de dispositif.

     F. La place de l’équipe enseignante du collège

 Le projet de fonctionnement de l’ULIS faisant partie intégrante du projet d’établissement, il est donc logique qu’il engage l’ensemble des acteurs de ce même établissement.

L’équipe enseignante est concernée en premier lieu puisqu’elle accueille, dans les différentes classes de référence, les élèves de l’ULIS En collaboration avec l’enseignant coordonnateur, elle met en place les modalités d’accueil et de scolarisation, spécifiques ou non. Par le biais d’une fiche d’objectifs et de suivi de la scolarisation dans chaque discipline dans laquelle l’élève de l’ULIS est scolarisé, les deux parties (enseignants de la classe de référence – enseignant coordonnateur) sont à même de coréguler le projet.

Les enseignants, qui le souhaitent, sont invités à participer aux ESS des élèves de l’Ulis. qu’ils ont en cours afin de donner leurs opinions quant au déroulement de la scolarité de ceux-ci. « Dans le cadre des activités de suivi et d’orientation des élèves, instituées par le décret n° 93-55 du 13 janvier 1993, les enseignants exerçant auprès des élèves de l’Ulis participent aux réunions des équipes de suivi de scolarisation prévues à l’articleL. 112-2-1 du code de l’Éducation. Selon les cas, le professeur principal et les enseignants ayant en charge l’élève participent à ces réunions de l’ESS » Circ. n° 2010-088 du 18 juin 2010

Un autre temps fort concernant l’ensemble de l’équipe enseignante est le moment des conseils de classes trimestriels. Lors de ces temps de bilan qui règle la scolarité de tout collégien, les enseignants des différentes disciplines ainsi que l’enseignant de l’ULIS peuvent échanger sur leurs points de vue et permettre de faire évoluer le projet de scolarisation.

Participe (physiquement ou non) aux ESS concernant les élèves de l’ULIS

Il est également possible qu’un enseignant du collège vienne faire cours aux élèves au sein de l’ULIS dans le cadre d’un projet élaboré à la demande de ce même enseignant et/ou de l’enseignant coordonnateur. Ce type de mise en place est un autre moyen de faire « entrer » le collège dans le dispositif.

 

Place et rôles de l’équipe enseignante

Participe à la mise en place des scolarisations dans la classe de référence

Participe aux bilans lors des conseils de classe trimestriels

Peut intervenir au sein de l’ULIS dans le cadre d’un projet à plus ou moins long terme

 

     G. La place de la Vie scolaire du collège

La Vie scolaire du collège est un élément essentiel qui permet à l’ULIS et aux élèves qui y sont inscrits, de se fondre dans le fonctionnement de l’établissement. C’est par elle que passent les informations relatives à la vie en collectivité. Tout élève doit obligatoirement entretenir des relations avec la Vie scolaire, que ce soit dans la cour, en étude, à la cantine, lors de retards ou de retour d’absence, pour régler des conflits, pour échanger au sujet d’une difficulté,… Une nouvelle fois, c’est le cœur de la vie collective du collège et il apparait essentiel que l’ULIS y soit représentée.

«  Le conseiller principal d’éducation veille à la participation des élèves de l’ULIS aux activités éducatives, culturelles et sportives et à la bonne organisation des temps de vie collective (restauration, permanence, récréation). » Circ. n° 2010-088 du 18 juin 2010.

C’est donc en grande partie au CPE ainsi qu’à son équipe de permettre aux élèves du dispositif de s’inclure totalement dans la vie du collège par l’intermédiaire des différentes activités proposées. Cela permet à tous d’apprendre à mieux se connaître, se respecter et vivre ensemble.

Une ULIS ne peut réellement fonctionner et atteindre ses buts si et seulement si la Vie scolaire est partie prenante de son projet et si elle parvient à considérer les élèves inscrits dans ce dispositif comme des élèves à part entière, soumis aux mêmes devoirs et bénéficiant des même droits que tous.

V. Projets du dispositif

Projets propres au groupe (Extraits du projet d’établissement)

Le bulletin météo du collège  TRIOLO

Remise en état puis en fonction d’une ancienne station météo, située à côté de la salle de l’Ulis.

Création d’un bulletin météo consultable sur le site du collège

Marionnettes : le TRIOL’Show

Préparation et création d’un spectacle de marionnettes

 

PROJET ULIS : Des activités pour le PDMF ET LE PPO au collège le TRIOLO

 

Le PDMF

Au collège, il concerne tous les élèves de la classe de 5ème  à la classe de 3ème.

Le parcours de découverte des métiers et des formations (PDMF), prévu par la circulaire n° 2008-092 du 11 juillet 2008, doit permettre à chaque élève d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires à la construction de son parcours d’orientation.

La mise en œuvre du PDMF relève d’une démarche éducative en orientation, au sens où il contribue pleinement à l’acquisition du socle commun des connaissances et des compétences.

Il est proposé plusieurs séances à mener durant l’année soit un programme comportant une quinzaine de séances sur les trois années en collège. Ces séances se déroulent dans la classe de l’élève, au Cdi, en salle pupitre ou à l’extérieur du collège. .

A chaque niveau un axe du PDMF est privilégié :

En 5e La découverte des métiers.

En 4e La découverte des formations.

En 3e L’auto-évaluation et la définition individuelle du parcours de formation post collège.

 

Les activités sont organisées selon la méthodologie suivante :

Etape1 - Recenser ses connaissances, reconnaitre ses besoins en information, expliciter ses représentations, ses savoirs acquis, opinions, idées toutes faites.

Etape 2 - Chercher, recueillir des informations : documentaires et de terrain

Etape 3 - Analyser, évaluer les informations recueillies: comparer, sélectionner, organiser, évaluer.

Etape 4 - S’approprier les informations : les synthétiser, les restituer, les présenter, prendre des décisions.

Les activités sont organisées selon la programmation suivante :

5e : la connaissance de soi et la découverte des métiers

Activités : Découverte des métiers. Explorer. Recueillir des informations. Décrire un métier. Prise en main du webclasseur.

4e : la connaissance de soi, la découverte des parcours de formation, et la découverte de plusieurs

champs professionnels.

Activités : Découverte des voies de formation. Organisation des connaissances. Acquisition des méthodes d’analyse et de traitement des données (répertorier, comparer, catégoriser). Confrontation aux métiers et/ou aux centres de formation sous la forme de visites, entretiens ou stages, dispositif d’alternance.

3e : la connaissance d'un champ professionnel choisi

Activités : Auto évaluation des résultats scolaires pour une préparation de l’après 3e, pour se situer et choisir

Entretiens d’orientation. Multiplication des séquences d’observation en milieu professionnel.

 

Principales compétences visées

C 7 Se familiariser avec les entreprises, l’environnement économique, les métiers et les niveaux de qualification requis.

         Connaître les parcours de qualifications relatifs à ces métiers et les possibilités de s’y intégrer.

          Savoir s’auto-évaluer, être autonome dans son travail, être capable de décrire ses intérêts, ses compétences, ses acquis.

          Manifester curiosité, créativité, motivation. Identifier ses points forts, ses points faibles et s’engager dans un projet individuel.

 

C 4 Identifier, trier et évaluer des ressources : Consulter des bases de données documentaires ; chercher et sélectionner l'information demandée, organiser la composition d’un document ; prévoir sa présentation.

 

C 1 Rédiger un texte bref, cohérent, décrire un métier.

Les activités possibles en classe de 5ème :

Activité 1 : Se servir des outils d’information» -1h Recueillir des informations au CDI.

Activité 2 : Prise en main du web classeur

Activité 3 : Activités variées portant sur la découverte de soi, de ses goûts, des métiers…

 

Les activités proposées en classe de 4ème :

Activité 1 : Explorer l’après 3e » -1h Prendre conscience de ses besoins en information.

Activité 2 : A la découverte d’une formation au CDI » -1h Préparer le recueil d’informations dans un établissement.

Activité 3 : La visite ou la rencontre avec un chef d’établissement »

Activité 4 : Mise en commun des informations

Activité 5 : Un bilan pour l’année » -1h S’approprier les informations, prendre conscience de l’évolution de ses représentations

 

Les activités proposées en classe de 3ème :

Activité 1 : Comprendre ce qu’est le lycée » -1h Découvrir les formations, construire sa démarche d’orientation.

Activité 2 : Préparer son stage d’observation en entreprise » -1h Découvrir le monde professionnel, recueillir des informations lors de son stage d’observation. Le stage fait suite à cette préparation et permet un recueil de parcours

Activité 3 : Dossier et Oral de stage en entreprise

Activité 4 : AFFELNET et de l’importance du contrôle continu pour réussir mon orientation.

Activité 5 : Entretiens individuels possibles

Activité 6 : Avant les décisions du conseil de classe » -1h S’approprier les informations et faire un choix.

Le PPO

« L'entrée de l'élève en ULIS suppose l'élaboration d'un Projet Personnalisé de Scolarisation (PPS), intégrant un

projet personnalisé d'orientation (PPO) et assurant la cohérence des différents dispositifs d'accompagnement à partir d'une évaluation globale des besoins et motivations particuliers de l'élève (accompagnement thérapeutique, rééducatif, ...).

Le Projet Personnalisé de Scolarisation doit inclure un volet dédié à l'orientation, le projet personnalisé d'orientation. Les élèves d'ULIS bénéficient des dispositifs de droit commun visant :

En classe :

• un parcours de découverte des métiers et des formations

Individuellement :

• un accompagnement personnalisé,

• des entretiens personnalisés d'orientation

Pour les élèves se destinant à la voie professionnelle :

• Le projet d’alternance du collège Triolo

POUR LES ELEVES EN SITUATION DE HANDICAP RELEVANT D’UNE ORIENTATION EN BAC PROFESSIONNEL, IL SERA SYSTEMATIQUEMENT PROPOSE D’INTEGRER LE DISPOSITIF D’ALTERNANCE

La découverte des métiers par une confrontation au réel est l’activité privilégiée du PPO avec pour objectifs :

D’ouvrir l’horizon des élèves

D’enrichir leurs représentations

De bousculer les idées reçues

Pour cela, un point fort : la rencontre avec les métiers, les formations et des professionnels.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Modifier le commentaire 

par Thomas Stelmaszyk le 23 sept. 2013 à 08:44

Haut de la page